EXPLOREZ
NOTRE HISTOIRE

Créée en 2006 par François Gabart, MerConcept accompagne la création et le développement de projets sportifs et novateurs. Forte de 12 années d’expérience, elle est spécialisée dans l’ingénierie, les études techniques et la construction de bateaux à la pointe de la technologie.

2013

2012-13

2006

Création de MerConcept par François alors qu’il est encore étudiant au sein de l’INSA. Née de son ambition de mener à bien une carrière de skipper professionnel, la société lui permet dans un premier temps, de multiplier les expériences sur différents supports, et de performer sur la Solitaire du Figaro. L’entreprise emploie alors 3 employés.

Accompagné par Michel Desjoyeaux dans sa préparation au Vendée Globe, François devient à 29 ans, le plus jeune vainqueur de ce tour du monde en solitaire sur l’IMOCA MACIF

MerConcept se voit confier le projet trimaran MACIF et connaît alors un nouvel essor avec le recrutement d’une dizaine de personnes.

2015

2014

Jusqu’ici épaulés par Mer Agitée, François et son équipe deviennent autonomes et l’effectif salarial est multiplié par deux.

François remporte la transat en double avec Pascal Bidégorry. Une belle victoire pour toute l’équipe MerConcept, seulement trois mois après la mise à l’eau du bateau

2014

François confirme tout son talent en remportant la Route du Rhum 2014 sur l’IMOCA MACIF

2017

2017

2016

François s’impose sur la Transat anglaise entre Plymouth et New-York, sa première course en solo sur le trimaran MACIF .

Victoire de François sur The Bridge 2017 à bord du trimaran MACIF en équipage.

François pulvérise le record du tour du monde en solitaire en 42 jours 16 heures et 40 minutes.

2019

2018

François termine deuxième de la Route du Rhum 2018 sur le trimaran MACIF au terme d’un duel d’anthologie avec Francis Joyon

Engagés sur la Brest Atlantiques avec Gwenolé Gahinet et Jérémie Eloy, François termine deuxième sur le trimaran MACIF. Un résultat honorable après avoir essuyé de nombreuses avaries d’appendices.

2018

A la suite de ce nouveau succès sur le tour du monde en solitaire, MerConcept se voit confier la gestion de nouveaux projets ambitieux, dont la construction et la gestion de l’IMOCA APIVIA pour le VG 2020, la conception et la maîtrise d’œuvre d’un nouveau trimaran et l’accompagnement sportif des Figaro MACIF

2020

2019

L’équipe américaine 11th Hour Racing choisit MerConcept pour la conception et la construction d’un nouvel IMOCA, avec pour objectif la participation à la course autour du monde en équipage The Ocean Race 2022-23

En mai, la MACIF annonce son retrait de la classe Ultim. Une page se tourne. Convaincus qu’il faut donner du sens au progrès, François et son équipe accélèrent la stratégie de diversification initiée quelques mois plus tôt.

2006

Création de MerConcept par François alors qu’il est encore étudiant au sein de l’INSA. Née de son ambition de mener à bien une carrière de skipper professionnel, la société lui permet dans un premier temps, de multiplier les expériences sur différents supports, et de performer sur la Solitaire du Figaro. L’entreprise emploie alors 3 salariés.

2012-13

Accompagné par Michel Desjoyeaux dans sa préparation au Vendée Globe, François devient à 29 ans, le plus jeune vainqueur de ce tour du monde en solitaire sur l’IMOCA MACIF

2013

MerConcept se voit confier le projet trimaran MACIF et connaît alors un nouvel essor avec le recrutement d’une dizaine de personnes.

2014

François confirme tout son talent en remportant la Route du Rhum 2014 sur l’IMOCA MACIF

2014

Jusqu’ici épaulés par Mer Agitée, François et son équipe deviennent autonomes et l’effectif salarial est multiplié par deux.

2015

François remporte la transat en double avec Pascal Bidégorry. Une belle victoire pour toute l’équipe MerConcept, seulement trois mois après la mise à l’eau du bateau

2016

François s’impose sur la Transat anglaise entre Plymouth et New-York, sa première course en solo sur le trimaran MACIF .

2015

Victoire de François sur The Bridge 2017 à bord du trimaran MACIF en équipage.

2017

François pulvérise le record du tour du monde en solitaire en 42 jours 16 heures et 40 minutes.

2018

A la suite de ce nouveau succès sur le tour du monde en solitaire, MerConcept se voit confier la gestion de nouveaux projets ambitieux, dont la construction et la gestion de l’IMOCA APIVIA pour le VG 2020, la conception et la maîtrise d’œuvre d’un nouveau trimaran et l’accompagnement sportif des Figaro MACIF

2018

François termine deuxième de la Route du Rhum 2018 sur le trimaran MACIF au terme d’un duel d’anthologie avec Francis Joyon

2019

Engagés sur la Brest Atlantiques avec Gwenolé Gahinet et Jérémie Eloy, François termine deuxième sur le trimaran MACIF. Un résultat honorable après avoir essuyé de nombreuses avaries d’appendices.

2019

L’équipe américaine 11th Hour Racing choisit MerConcept pour la conception et la construction d’un nouvel IMOCA, avec pour objectif la participation à la course autour du monde en équipage The Ocean Race 2022-23

2020

En mai, le groupe Macif annonce son retrait de la classe Ultim. Une page se tourne. Convaincus qu’il faut donner du sens au progrès, François et son équipe accélèrent la stratégie de diversification initiée quelques mois plus tôt.

En 2020, MerConcept emménage dans sa nouvelle base sur le port de Concarneau. Située en Bretagne Sud, à quelques encablures du Pole Finistère Course au Large, cette structure permet à l’équipe de s’implanter au cœur d’une véritable dynamique…. Résolument tournés vers l’innovation et l’excellence, les hommes et femmes qui travaillent au sein de l’entreprise sont animés d’une même volonté : imaginer et développer des concepts novateurs et créer des passerelles vers le monde maritime

En juillet de la même année, les engagements de MerConcept prennent un tournant : elle devient une Entreprise à Mission, à savoir une entreprise engagée pour une course au large innovante et durable, dont les innovations marquantes nourrissent l’ensemble du monde maritime.

Notre Manifeste

Notre équipe travaille avec passion pour répondre aux grands enjeux du 21è siècle. Nous faisons en sorte que cette énergie s’inscrive dans un cercle vertueux pour notre futur. Nous réduisons notre impact sur l’environnement et œuvrons pour que les innovations marquantes de la course au large nourrissent l’ensemble du monde maritime.

La performance, la vitesse, le plaisir et le développement durable ne sont pas antinomiques. Nous devons continuer à donner du sens et imaginer les solutions de demain pour que nos enfants puissent regarder l’avenir avec confiance et envie.